Chronique : Ecrire par Marguerite Duras

Photographie de la couverture du livre

Il y a un an, je lisais… e-Dylique par Hope Tiefenbrunner

Résumé de l’éditeur

Il faut toujours une séparation d’avec les autres gens autour de la personne qui écrit les livres. C’est une solitude essentielle. C’est la solitude de l’auteur, celle de l’écrit. Pour débuter la chose, on se demande ce que c’était ce silence autour de soi. Et pratiquement à chaque pas que l’on fait dans une maison et à toutes les heures de la journée, dans toutes les lumières, qu’elles soient du dehors ou des lampes allumées dans le jour. Cette solitude réelle du corps devient celle, inviolable, de l’écrit. Je ne parlais de ça à personne. Dans cette période-là de ma première solitude j’avais déjà découvert que c’était écrire qu’il fallait que je fasse. J’en avais déjà été confirmée par Raymond Queneau. Le seul jugement de Raymond Queneau. Cette phrase : « Ne faites rien d’autre dans la vie que ça, écrire. » écrire, c’était ça la seule chose qui peuplait ma vie et qui l’enchantait. Je l’ai fait. L’écriture ne m’a jamais quittée.

Degré d’érotisme : Néant.

Cet article vous plait ? Inscrivez-vous à ma newsletter pour ne rien manquer !

Mon avis :

Je m’attendais à un livre de non-fiction où Marguerite Duras parle de son rapport à l’écriture. Sauf que… Non. C’est un ensemble de cinq textes courts qui parlent de beaucoup de choses.

Le premier, qui a donné son nom au recueil, parle en effet de l’écriture. Plus exactement, il porte sur les difficultés, l’isolement qui étaient nécessaires à Marguerite Duras pour écrire, dans sa maison de campagne. Elle décrit le besoin d’être dans une bulle, dans sa bulle. L’isolement nécessaire pour arriver à écrire loin des distractions, de tout le reste. Elle parle d’elle-même et je me reconnais dans beaucoup de choses qu’elle décrit… et quand ce n’est pas moi, c’est des auteurs de mon entourage !

Puis, après, il y a quatre autres textes. Un premier qui est visiblement véridique qui porte sur la mort d’un aviateur anglais et ce qu’elle imagine sur lui. Un second sur la rencontre entre un homme et une femme à Rome, dans le contexte d’un film. Le troisième est… Parle de la pureté des individus ? Le quatrième parle de la lumière, de la couleur, dans le contexte de la peinture et d’une exposition.

Pour être franche, l’ouvrage donne l’impression qu’il n’y a aucun film directeur dans le choix de ces textes. Entre ce qui nous est vendu dans la quatrième de couverture, le titre et la réalité, il y a au minimum la Fosse des Mariannes. On est clairement dans la rupture du contrat avec les lecteurs (si vous ne connaissez pas le principe du contrat entre les lecteurs et les auteurs, je vous renvois vers l’excellent article de Julien Hirt). Vous le savez depuis le temps, c’est un point qui m’agace profondément et qui est un véritable « no way » pour moi.

Ce manque de logique est désagréable, car on s’attend à ce que quelque chose fasse le lien, même à la fin, comme dans un roman policier et… On reste sur notre faim. Une notice serait la bienvenue pour donner du sens, au moins de contexte sur les raisons qui ont poussées à mettre tous ces textes ensembles (un point commun, une occasion où ils ont été utilisé, écriture à la même période, … ?). C’est pour moi, une véritable occasion ratée de partager autour de Marguerite Duras.

Je vous le recommande si vous vous êtes un fan de Duras, si vous avez envie de lire des textes très courts de non-fiction ou si le côté complètement déconnecté ne vous dérange pas.

Ma note : 1,5/5

Pour l’acheter :

Pour me soutenir :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close